Elles innovent pour le numérique ? C’est le nom de l’opération nationale de l’association Elles Bougent qui cette année pour sa 3ème édition, en partenariat avec l’académie de Grenoble, a organisé une journée à Valence avec 150 élèves de 4ème.

L’opération Filles ! Garçons ! #numérique, s’est déroulée en deux temps :

– un temps de visite d’entreprises de janvier à mars, à la rencontre de femmes travaillant dans les métiers du numérique

– un temps de restitution le 4 avril 2019 à l’école d’ingénieur ESISAR (réseau Grenoble INP) à Valence.

Malgré les conditions météorologiques compliquées sur Grenoble, 6 groupes de collèges Isérois et 6 groupes de collèges Drômois ont rejoint le ciel dégagé de Valence pour une journée à la rencontre des industrielles. Au démarrage de la journée, plusieurs ambassadrices ont échangé avec les entreprises du numérique au salon Drôme Digital Days à Valence. Pendant ce temps, leurs camarades ont assistés à une conférence sur les « dessous de snapchat », commenté par une étudiante de l’ESISAR.

Ensuite, les jeunes ont pu faire la restitution de leurs visites, et les 12 présentations ont permis de se rendre compte de la diversité des rencontres. Le temps que le jury délibère, le beau temps a permis aux élèves de déjeuner à l’extérieur, et après la remise des prix (mini-challenge), les collégiennes et collégiens sont allés à la rencontre de filles et de femmes investies dans les métiers du numérique, de la lycéenne en bacpro microtechnique à la chef de projet informatique ou analyste développeur en passant par les ingénieures Total ou EDF.

La mission égalité Filles Garçons et le Campus des Métiers et des Qualifications Numérique Drôme-Ardèche, à l’origine de cette opération, avec le soutien du Département de la Drôme et de la région Auvergne Rhône-Alpes, sont ravis de cette opération, qui fut un succès ! Les collégiennes & collégiens sont repartis enchantés par cette journée d’échanges et de rencontre, et convaincu que les femmes, comme les hommes, ont évidemment un rôle à jouer dans ces métiers. Une opération à renouveler l’année prochaine ?

 

Article « Elles bougent »